Le club de jeux d'histoire de Bourg en Bresse

History and figures.......История и статуэтки......Geschichte und Figuren....Storia e figurine.....Historia i figurki......Historia y figuras....历史和雕像....Geschiedenis en cijfers....التاريخ والتماثيل الصغيرة....Sejarah dan tokoh

dimanche 13 mars 2011

L'attaque de la division Compans sur la redoute.

Le 5 septembre 1812, à l'aube, la division Compans a une lourde mission : avec l'aide des troupes de Poniatowski, elle doit déloger les Russes de leurs positions défensives...
Les Russes, joués par Dimitri, Serge et Philippe, prêts à défendre la Mère Patrie...










Le terrain, fortifié les jours précédant la bataille par les Moujiks : le patriotisme russe est à son comble pendant ces jours de Septembre 1812.


Gael, Christophe, Cédric et Ronnie jouent les Français.


Aile droite de la bataille : le village de Chevardino défendu par Serge.



























La redoute : fortifications derrière lesquelles Philippe se retranche avec ses batteries.


Arrivée des Français : Ronnie et Cédric portent leur effort sur la droite des redoutes.




Gael, avec les tireurs d'élite des bataillons légers français, défie les russes commandés par Serge qui défend les faubourgs de Chevardino.









A la pause de midi, la situation semble très difficile pour les français : Christophe, alias Poniatowski, se heurte à la défense implacable de Dimitri. Cédric et Ronnie tentent d'éviter les boulets de canons russes, en vain. Seul Gael réussit à faire plier Serge autour de Chevardino.




















15 heures : Ronnie et Cédric se lancent à l'assaut avec toutes leurs troupes...mais peu de chance au dé! Les grenadiers russes semblent invincibles, la fine fleur de l'armée russe repousse tous les assauts, moyennant quelques pertes.











Gael, lui, a pris Chevardino : un point de victoire sur les trois possibles...













































































Les grenadiers russes font bloc autour de l'état major : la défense est solide, mais n'est composée que d'une seule ligne.












16 heures : alors que les troupes de Ronnie et Cédric sont épuisées et forcées de quitter le champ de bataille, Gael progresse et doit être stoppé par les grenadiers du tsar de Dimitri ainsi que les batteries de Philippe.







16h45 : à son tour, Christophe a trop de pertes et doit plier...il ne reste sur le terrain qu'une division de chaque côté, Gael a pris le seul oint de victoire français ce jour, la victoire est russe, et très coûteuse de chaque côté.



















Les derniers coups de canons russes résonnent dans la plaine pendant que Cédric et Ronnie commencent à ranger leurs figurines.
Partie jouée le 12 mars 2011.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire