Le club de jeux d'histoire de Bourg en Bresse

History and figures.......История и статуэтки......Geschichte und Figuren....Storia e figurine.....Historia i figurki......Historia y figuras....历史和雕像....Geschiedenis en cijfers....التاريخ والتماثيل الصغيرة....Sejarah dan tokoh

samedi 27 novembre 2010

Partie du 27 novembre 2010





Nord des Pays-bas. Les troupes anglaises, alliées aux bavarois, tentent de repousser les Français.









Serge et Benoit jouent les Français, Christophe et Philippe les alliés.
Ici donc la maison bleue du roi, positionnée autour du village central de la bataille.




Arrivée des bavarois, Christophe choisit d'attaquer le coeur du dispositif français tandis que Philippe, avec les Anglais, doit contenir l'aile droite commandée par Benoit.








Le commandant Bavarois dans son carrosse.










L'aile gauche des alliés. On commence à voir se profiler quelques unités de cavalerie française...








Premiers tirs au centre : un bataillon anglais s'est retranché dans le bois pour ralentir les troupes du roi. En deux tours il sera anéanti, et son rôle ne fut qu'anecdotique...






Les piquiers anglais prennent place sur la table, protégés par l'artillerie à droite, mais leur flanc gauche n'est pas sécurisé...




Premières attaques bavaroises : le régiment Falkenstein, ayant contourné le bois, prend de flanc la garde française...même avec le bonus de flanc, l'attaque échouera ! Les piquiers français sont redoutables, et résistent même aux tirs d'artillerie.





Voyant que les Bavarois, manquant de chance aux dés, s'embourbent dans leur attaque, l'aile droite française, commandée par Serge, fond sur les lignes allemandes. La contre-attaque est brutale, l'état-major bavarois s'inquiète...






...d'autant plus que sur la gauche des alliés, la cavalerie française apparaît sur l'arrière des anglais, grâce à une rapidité de mouvement fulgurante.



C'est visiblement le tournant de la bataille : les bavarois résistent aux assauts Français grâce à l'appui d'une batterie autrichienne, mais les pertes sont lourdes.






Sur la gauche, la cavalerie anglaise tente de réagir : il faut absolument contrer les escadrons français...









Il est 16h30, les bavarois se rendent! Les pertes sont trop importantes, seules quelques troupes se battent encore, et les anglais restent seuls.








Les derniers tirs sont terribles, les dernières mêlées furieuses, mais le dé est du côté des Anglais : Benoit doit à son tour quitter le champ de bataille, trahi par ses jets de dés ! "Lucky Ben" n'est plus, l'affrontement final aura lieu entre Serge et Philippe.







Les Anglais s'imposent par le tir : harassés, les piquiers anglais restent les derniers sur cette partie des Pays Bas...

1 commentaire: